L’aventure d’être soi avec l’argent

Gplspzwmsvc76m5deirt de notre point de vue
Patricia Berthelier
L’aventure d’être soi avec l’argent
4:39
 

 Pour être informé des articles suivants, cliquer ICI 

Jusqu’il y a peu, je croyais que penser ou parler argent m’ennuyait. Que l’argent n’avait pas d’intérêt du moment que je n’en manquais pas. Et que moins j’y pensais, mieux je me portais.

Avant cela, il y eut un temps où parler « fric » me paraissait incongru voire déplacé. Probablement parce que l’argent que j’avais alors, je ne l’avais pas « gagné ».

Plus en arrière de cela, l’argent fut le plus souvent source d’inquiétudes, de calculs, d’impossibilités, de frustration. Il n’y en avait jamais assez, l’argent manquait toujours.

Il y a plus longtemps encore, l’argent avait été source de joie, de gratitude, et de rêves. L’aventure était là, avec ou sans argent. Et lorsque l’argent était de la partie, c’était comme un grand éclat de rire.

Encore un peu plus loin dans le passé, l’argent avait été source d’amusements délicieux, de « Je joue à faire semblant que je suis très riche. »

Et finalement, au tout début, l’argent ne faisait pas partie de ma vie. Ce temps-là fut court.

 Vous arrive-t-il aussi de repenser à tout ce que l’argent est, ou a été, pour vous ? Avez-vous déjà retracé votre voyage avec l’argent ? Vous arrive-t-il de vous arrêter sur la nature de vos relations avec l’argent ?

Et si la vraie nature de nos relations à l’argent était l’un de nos secrets les mieux gardés ?

Là, tout de suite, que diriez-vous de votre relation à l’argent – l’argent en général, pas seulement le vôtre ? Tendue ou détendue ? Anxieuse ou sereine ? Empreinte de ressentiment ou de reconnaissance ? Pleine d’attentes et d’espoirs ou pragmatique et réaliste ? Calculatrice ou généreuse ? Confiante ou méfiante ?

 Vos réponses sont-elles identiques selon qu’il s’agit de VOTRE argent ou de l’argent en général ?

Et toutes ces réponses ou impressions qui vous sont venues, de quelles époques de votre vie viennent-elles – de votre enfance, de votre adolescence, de votre vie de jeune marié, de parent, etc. ? De qui viennent-elles – de vos grand-parents ou parents, grands frères ou sœurs, vos profs, vos collègues de travail, vos amis, les médias, etc. ? Et d’où viennent-elles – de votre activité professionnelle, de votre environnement loisirs, de votre ville ou région, de votre classe sociale, etc. ?

 

 À contempler ce vaste panorama de mes relations à l’argent, et avec mon argent, me voici devant d’autres questions : l’argent c’est quoi pour moi ? et moi je suis qui ou quoi pour l’argent ? et quel type de relation est-ce que je voudrais vraiment avoir avec l’argent ?

 Car bizarrement, là maintenant, après tous ces questionnements et mises en perspectives, l’argent a déjà changé de coloration, je dirais même de nature. Et j’ai grande envie d’être présente à ce qu’il est. Comme si je voyais vraiment, pour la première fois, quelqu’un avec qui je vis depuis toujours.

Et au lieu de l’appréhender comme le reflet de milliers de points de vue, les miens, ceux des personnes, environnements et lieux que je cotoie, j’essayais de découvrir ce que l'argent est vraiment ?

Et puis aussi, cette bizarrerie : en écrivant « mon argent » quelques lignes au-dessus, cette réalisation que, même lorsque dans ma vie il était caractérisé par une absence totale, l’argent restait « mon » argent. Mais comment quelque chose qui n’avait pas cours, qui n’avait une existence que très transitoire dans mon quotidien, aurait-il pu m’appartenir ?

Et si l’argent était là, disponible pour tous ceux qui veulent s’en saisir et le faire leur ? Oh de plus en plus étrange !

 À bientôt, pour d’autres aventures avec l’argent !

Et d’ici là, que diriez-vous de vous amuser à jouer avec cette question – et de laisser venir ce qui doit venir, sans jugements :

« Quelle est ma réalité avec l’argent ? »

 

 Pour être informé des nouveaux articles, cliquer ICI 

 

Close

50% Complete

Two Step

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.